Symptômes des troubles neurologiques fonctionnels et de conversion :

un guide pour les patients - Français

 

Hemi

Traitement des Attaques/Crises Dissociatives

 

Au vu de la fréquence des patients souffrant de crises dissociatives, il est vraiment choquant de constater le faible nombre de recherches qui ont été faites pour déterminer les meilleurs traitements à proposer à ces patients.

 

Mais il y a eu ces dernières années des progrès effectués dans ce domaine. Cette partie s'appuie sur ces recherches là, mais aussi sur l'expérience de l'auteur qui a essayé d'aider des centaines de patients ayant ces attaques à aller mieux.

 

Si vous ne l'avez déjà fait, lisez ces parties avant de poursuivre:

 

1.  Attaques / Crises

 

Il est vraiment important de comprendre que ce type d'attaques est fréquent, que cela ne signifie pas que vous devenez fou ou que vous "craquez", qu'elles ne résultent pas de blessures physiques sérieuses et qu'elles sont potentiellement réversibles sans traitement.

 

2.  Comprendre le diagnostic

 

Il est essentiel que vous ressentiez que le médecin a étudié convenablement votre dossier pour en arriver au diagnostic correct.

 

3. Psychologique? Je ne suis pas fou

 

Si votre médecin vous a orienté vers un psychologue, vous pouvez vous demandez pourquoi. Lisez cette partie pour vous aider à mieux comprendre cela.

 

 

 

 

 

La majorité des patients ont un avertissement avant les attaques - pas tout le temps, et souvent cela dure seulement quelques secondes.

 

Certains patients ont un avertissement mais sont incapables de s'en souvenir après l'attaque. Parfois un ami ou un parent peut être conscient d'un signe d'avertissement alors que le patient non.

 

Certains patients n'ont jamais de signaux d'avertissement et ne deviennent jamais conscient de cela.

 

Cependant apprendre à reconnaitre les symptômes d'avertissement -si c'est possible- peut être un facteur clé pour apprendre à maitriser ces attaques.

 

Pendant la crise vous perdez le contrôle de votre corps. L'objectif du traitement est de trouver des stratégies pour vous aider à regagner le contrôle.

 

Une étude très importante de patients londoniens souffrant de crises dissociatives a récemment montré quels pouvaient être les symptômes d'avertissement. Les auteurs ont comparé des patients avec crises dissociatives à des patients souffrant de crises d'épilepsie. Ils ont montré que des symptômes comme douleur thoracique, palpitations, essoufflement, sueurs, engourdissement ou picotements, ou l'impression de"devenir fou" était extremement fréquents avant les crises chez les patients souffrant d'attaques dissociatives.  

 

Ce sont tous les symptômes de la montée d'adrénaline lorsque vous vous préparez à "fuir ou combattre". Ils sont aussi présents lors des attaques de panique. Ce sont les symptômes qui témoignent que votre système nerveux est "en alerte rouge".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tableau 1. Les patients avec des crises dissociatives ont souvent des symptômes qui suggèrent qu'ils se mettent en état "d'alerte rouge" avnt une crise (de John Mellers et Laura Goldstein. Ictal symptoms of avoidance behaviour and dissociation in patients with dissociative seizures. Journal of Neurology, Neurosurgery, and Psychiatry 2006;77:616-621 )

 

 

La même étude a aussi montré que les patients avec attaques dissociatives étaient plus à risque de développer une peur de sortir seul, ou d'être au milieu de la foule, ou dans un lieu où s'enfuir pourrait être difficile. Souvent ces situations s'installent parce que les patients ont peur de la honte ou de la panique qui pourraient être causées par une attaque.

 

Les patients avec des crises dissociatives se sentent parfois inquiets à propos des conséquences d'une attaque. "Peut-être qu'après une de ces attaque je ne récupérerai pas?", "Peut-être que je resterai handicapé, ou 'hors de contrôle' d'une certaine manière?".

 

Parfois, la crise dissociative est la façon qu'a votre corps de "se débarasser" des sensations horribles que vous avez durant la phase d'avertissement. Ce n'est pas que vous déclenchez délibérément un black-out mais ce black-out permet au moins la fin des symptômes d'avertissements

and sometimes this is how a pattern of blackouts gets established.

 

 

 

 

Vous devez donc vous demander "en quoi cela m'aide-t-il?"

 

Si vous pouvez apprendre à reconnaitre les signes d'alerte, même s'ils durent seulement quelques secondes, vous pourrez -avec le temps- arriver à apprendre à les contrôler suffisamment pour éviter l'attaque et reprendre le contrôle de la situation.

 

Lisez la page suivante pour en savoir plus

Apprendre à reconnaitre les signes d'alerte.......

...Pendant la crise vous perdez le contrôle de votre corps. L'objectif du traitement est de trouver des stratégies pour vous aider à regagner le contrôle....

Apprendre à réagir aux symptômes d'alerte...

Page suivante Traitement des Crises Dissoc.