Symptômes des troubles neurologiques fonctionnels et de conversion : un guide pour les patients - Français

Hemi

Symptômes visuels

Les symptômes visuels peuvent être fonctionnels ou dissociatifs. Les types de symptômes suivants sont assez courants.

Vision trouble
Typiquement, les patients se plaignent du fait que leur vision se trouble de manière intermittente et qu’ils doivent fermer les yeux pour que les choses redeviennent normales. Parfois, la vision peut même être double. Ce symptôme est souvent causé par un « spasme de convergence ». Cela arrive lorsque que l’un des deux yeux se tourne trop activement à l’intérieur en direction du nez. La convergence est un mouvement normal de l’œil mais parfois, il devient hyperactif chez les patients souffrant de symptômes fonctionnels.

Sensibilité à lumière (photophobie)
Ce phénomène est courant chez les gens qui souffrent du syndrome de fatigue chronique. Il peut aussi apparaître chez les patients qui sont atteints de faiblesse fonctionnelle et de symptômes sensitifs. Souvent la sensibilité à la lumière est plus importante du côté de la faiblesse. Une lumière forte peut même aggraver la faiblesse.

Une réponse naturelle à ce symptôme est souvent le port de lunettes de soleil. Le problème est que cela tend à rendre l’œil encore plus sensible à la lumière. La meilleure approche est d’exposer graduellement les yeux à de plus en plus de lumière avec le temps. Mais cela doit être fait graduellement.

Vision réduite
Plus rarement, les patients peuvent vivre une perte significative de la vision dans un ou les deux yeux. Occasionnellement ils ne peuvent plus rien voir du tout. Dans cette situation, le diagnostic de cécité fonctionnelle sera fait par des tests qui montrent que les pupilles réagissent normalement, que les yeux réagissent à un stimulus qui bouge, et que les parties du cerveau qui sont responsables de la vision sont parfaitement intactes.

Les patients atteints de symptômes visuels fonctionnels peuvent présenter des éléments cliniques tels qu’une « anomalie de champ tubulaire » ou des champs en spirale quand ils subissent des tests de champ visuel (voir les images dans la marge de droite).

« Vision enneigée » et phénomène de persistance de vision
Parfois, les patients remarquent des effets de « neige » dans leur vision. Cela peut être dû à un trouble de l’œil ou du cerveau mais cela peut aussi être un phénomène normal. Si quelqu’un regarde un fond lumineux, il remarquera peut être une des « parasites » flous, comme si les choses se déplaçaient. Chez certains, cela persiste à cause l’attention qui y est portée. Normalement, le cerveau bloque cette information visuelle additionnelle. Comprendre le phénomène et savoir que ça s’améliore en y portant moins d’attention peut aider.

Les patients peuvent également remarquer une persistance des images visuelles, particulièrement après avoir regardé quelque chose pendant un moment ou essayé de suivre un objet qui bouge rapidement. Comme pour une vision « enneigée », il est très important d’exclure une cause neurologique ou ophtalmologique pour ce phénomène, mais il peut aussi apparaître, comme dans le cas de la vision « enneigée », comme un symptôme se manifestant sans maladie neurologique. Ceci est dû au même problème du mécanisme de « filtre » normal dans le cerveau, qui bloque l’information visuelle excessive fausse.

tubular fields

Les champs tubulaires sont un signe de symptômes visuels fonctionnels

spiral fields

Les champs "en spirale" sont observés dans les test de champs visuels et peuvent être un signe de symptômes visuels fonctionnels