Symptômes des troubles neurologiques fonctionnels et de conversion : un guide pour les patients - Français

Hemi

Les symptômes sensoriels fonctionnels

Qu’est-ce que des symptômes sensoriels fonctionnels ?

Les symptômes sensoriels fonctionnels regroupent des symptômes sensoriels ressentis n’importe où dans le corps, et causés par le système nerveux qui ne fonctionne pas correctement. Ils ne sont pas dus à une lésion ou à une maladie du système nerveux.

Les patients avec des symptômes sensoriels fonctionnels peuvent souffrir de différentes choses :

1. Un sentiment de sensation altérée ("bizarre") d’un côté du corps (plus souvent le gauche), comprenant la plupart du temps la face, le bras ou la jambe dans des combinaisons variables. Cela s’appelle parfois "syndrome hémi sensiti". L’altération de sensation de la face seule est assez courante.

2. Une sensation qu’un membre n’appartient pas au patient ou qu’il "ne fait pas partie du corps".

3. Des sensations passagères incluant spasmes musculaires, sensations de bourdonnement, et sensations de choc électrique.

4. Parfois des symptômes visuels, par exemple une vision trouble ou double intermittente. Une paralaysie (voir Paralysie) peut aussi être présente du même côté que les symptômes sensoriels. Ces symptômes peuvent être alarmants à la fois pour le patient et le médecin. Ils peuvent faire penser à un accident vasculaire cérébral ou à une sclérose en plaques.

Cependant, les symptômes sensitifs fonctionnels ne sont pas dus à une lésion du système nerveux, ce qui signifie qu’ils peuvent s’améliorer ou même complètement disparaître. Quand les patients ont des symptômes sensoriels fonctionnels, toutes les parties du sytème nerveux sont présentes, mais elles ne fonctionnent juste pas correctement ; votre cerveau ne reçoit donc pas le message d’une façon normale.

Comment est posé le diagnostic ?

Le diagnostic de symptômes sensoriels fonctionnels est généralemement fait par un neurologue.

Lorsque le médecin écoute votre histoire et vous examine, il peut reconnaître vos symptômes comme des symptômes sensoriels fonctionnels typiques. A l’examen, le médecin peut trouver que la sensation du toucher dans la zone affectée est réduite. Il peut y avoir un léger degré de paralysie en association avec l’altération sensorielle. Le schéma de cette paralysie et la réponse à des tests spécialisés à l’examen aideront le médecin à poser un diagnostic positif de votre maladie.

Les scanners et tests normaux aident à faire le diagnostic, mais il est généralement posé par un neurologue à la première consultation.

Suis-je en train alors d’imaginer ces symptômes ?

La réponse est non. Cliquez ici pour plus d’information.

Comment se manifestent les symptômes sensitifs fonctionnels ?

Les symptômes sensitifs fonctionnels apparaissent pour différentes raisons chez différents individus. Les raisons sont très similaires à celles qui causent une paralysie fonctionnelle:

1. Après une blessure/avec douleur – Les patients semblent particulièrement vulnérables aux symptômes sensoriels fonctionnels après une blessure physique ou beaucoup de douleur. Des études de patients souffrant de douleur chronique démontrent qu’une altération sensorielle fonctionnelle inattendue (se manifestant d’habitude le long d’une moitié du corps) est assez courante. Les symptômes sensitifs fonctionnels apparaissent parfois dans le cadre d’une maladie appelée Algoneurodystrophie. Cliquez sur le lien pour plus d’information.

2. Avec une hyperventilation – Les symptômes sensoriels fonctionnels peuvent apparaitre plus particulièrement avec des symptômes de vertige et des épisodes de respiration rapide. Des études chez des volontaires ont montré que si vous demandez à 100 personnes de respirer rapidement pendant une période donnée (hyperventiler), alors la plupart auront des symptômes sensoriels. Ceux-ci consistent généralement en des picotements dans les doigts ou autour de la bouche. On pense que cela est dû à l’effet de l'abaissement du taux de dioxyde de carbone sur les terminaisons nerveuses, ce qui survient dans l’hyperventilation. Pour une petite proportion des volontaires cependant, l’hyperventilation cause un engourdissement le long d’un côté du corps.

3. Une maladie avec beaucoup de fatigue ou du repos au lit – les symptômes sensoriels peuvent se développer doucement chez des patients souffrant d’un niveau de fatigue élevé ou d’épuisement. Chez certains patients, trop de repos peut déclencher les symptômes. Il peut y avoir un chevauchement dans cette situation avec le syndrome de fatigue chronique. Cliquez sur le lien pour plus d’information.

4. Après un épisode de dissociation/attaque de panique – Les symptômes sensoriels fonctionnels, comme l’engourdissement et les picotements, surviennent souvent avec d’autres symptômes comme la sensation d’évanouissement et la dissociation (un sentiment dans lequel les choses autour de vous semblent lointaines ou déconnectées). La dissociation est un peu comme un état de transe et est décrite autre part sur ce site. Ces épisodes sont parfois effrayants, particulièrement s’ils apparaissent "de nulle part" et peuvent mener à une attaque de panique. Lorsque l’attaque de panique est passée, un sentiment qu’une moitié du corps n’est "pas à sa place", qu'elle est lourde ou pleine de fourmillements peut rester.
 
5. Migraine – Certains patients atteints de migraine souffrent de symptômes sensoriels pendant leurs crises. Les patients atteints de symptômes sensoriels fonctionnels décrivent parfois une crise qui ressemble à la migraine, après laquelle leurs symptômes sensoriels persistent. Dans ces cas là, la migraine a été le déclencheur des symptômes sensoriels fonctionnels.

6. Pas de cause évidente – Il peut n'y avoir aucune cause déchenchante, comme pour les gens souffrant de migraine, qui en ont uniquement quand ils sont fatigués ou stressés tandis que d'autres en ont sans raison particulière.