Symptômes des troubles neurologiques fonctionnels et de conversion : un guide pour les patients - Français

Hemi

Tremblements fonctionnels / Spasmes / Troubles de la marche et autres troubles fonctionnels du mouvement

Qu'est ce que les troubles fonctionnels du mouvement?

Un trouble fonctionnel du mouvement signifie qu'il y a un mouvement anormal ou une position anormale d'une partie du corps dû à un dysfonctionnement du système nerveux (mais qui n'est pas la conséquence d'une maladie neurologique sous-jacente).

Les patients atteints d'un trouble fonctionnel du mouvement peuvent vivre un série de symptômes pénibles ou handicapants:

Tremblement - lorsqu'un bras ou une jambe commence à trembler de manière incontrôlable. Dans un tremblement fonctionnel, ce phénomène est souvent assez variable. Il se peut même que le tremblement disparaisse si vous êtes distrait par autre chose mais dans d'autres situations, il peut s'avérer très handicapant.

Secousses / contractions involontaires - certains patients souffrent de mouvements de type "secousse". Ceci peut arriver spécifiquement dans le cas d'une réponse à des bruits assourdissants, certaines formes d'éclairage ou des accès de douleur.

Spasmes / contractures - certains patients observent que leurs mains ou leurs pieds prennent des postures anormales, et qu'il s'avère difficile de les en empêcher. Ce phénomène peut être temporaire, intermittent (spasme) ou être plus chronique (généralement appelé dystonie fonctionnelle ou contracture). Les patients avec une dystonie fonctionnelle présentent souvent un main "serrée" ou un pied "tordu" (voir la vidéo).

Troubles de la démarche - une grande variété de troubles de la marche/démarche peuvent survenir au sein d'une maladie fonctionnelle. La forme la plus courante est la démarche "traînante" observée chez les patients atteints d'une faiblesse fonctionnelle d'une jambe. D'autres types comprennent une démarche généralement instable, souvent associée à des antécédents de chutes et une peur accentuée de futures chutes.

A la différence d’autres troubles du mouvement (par exemple la maladie de Parkinson), un trouble fonctionnel du mouvement n’est pas causé par une lésion ou une maladie du système nerveux. C’est cependant dû à un problème réversible, bien que le système nerveux fonctionne.

Cela signifie que le trouble fonctionnel du mouvement peut s’améliorer et même complètement disparaître.

Comment est posé le diagnostic ?

Le diagnostic d’un trouble fonctionnel du mouvement est généralement fait par un neurologue. Cela peut être un diagnostic particulièrement difficile car il exige un savoir spécialisé dans l’éventail entier des troubles du mouvement causés par une maladie neurologique, certains étant d’ailleurs peu communs ou même étranges.

Il est par conséquent diffcile de résumer toutes les caractéristiques cliniques des troubles fonctionnels du mouvement. Ils apparaissent souvent dans un contexte de blessure et le début peut être brusque. Voici quelques exemples :

1. Tremblement – Un tremblement fonctionnel est typiquement caractérisé par :
a. Une amplitude variable (grandeur des mouvements)
b. Une fréquence variable ("vitesse" du tremblement variable)
c. Des moments où le tremblement est absent
d. Le tremblement qui disparaît transitoirement pendant des tâches qui nécessitent un gros effort mental (comme de l’arithmétique complexe)
e. Des difficultés à faire des mouvements rythmiques avec votre main (ou jambe) saine.
f. Le fait que le tremblement empire si quelqu’un essaie de tenir votre main ou votre jambe immobile.

2. Secousses – On les appelle aussi myoclonies. Les myoclonies fonctionnelles sont caractérisées par :
a. Des secousses dans l’anticipation ou la réponse à des bruits assourdissant (bien qu’il existe d’autres causes)
b. La présence d’une onde cérébrale spéciale appellée «Bereitschaftpotential», qui n’est généralement pas présente chez des patients souffrant de myoclonies causées par une maladie neurologique.

3. Contractions involontaires bénignes – Celles-ci sont parfois appelées « fasciculations bénignes ». La plupart des gens ont des petites contractions involontaires de temps en temps, particulièrement autour de l’œil et dans les doigts. Ce genre de contractions involontaires est si courant que leur présence occasionnelle est normale. Cependant, certains patients constatent qu’ils en ont de plus en plus jusqu’à ce qu’elles soient présentent à plusieurs endroits du corps, sur un temps de plus en plus important. Cela peut mener à une inquiétude compréhensible quant à la cause de ces symptômes, inquiétude qui aggrave encore ceux-ci. Des contractions involontaires généralisées sont connues pour être plus fréquentes chez les étudiants en médecine et les médecins qui, en développant ces symptômes, pensent avoir la maladie du motoneurone (sclérose latérale amyotrophique). En réalité, les contractions involontaires observées dans cette condition, affectant la fibre musculaire entière, sont différentes des plus petits tortillements, appelées fasciculations, présentes dans le cadre d’une sclérose latérale amyotrophique. Cette condition est alors quelque chose d’improprement appelé fasciculation bénigne. Il existe d’autres causes de contractions involontaires généralisées mais la fasciculation bénigne reste la plus courante en pratique.

4. Les spasmes – Les spasmes fonctionnels se manifestent souvent dans la main et les poignets. La main prend une position appelée « spasme carpo-pédal» (voir l'image). Ces spasmes apparaissent aussi dans d’autres affections médicales comme un taux de calcium dans le sang bas et votre médecin doit avoir envisagé ces différentes maladies avant de conclure à des spasmes fonctionnels. Le spasme carpo-pédal est susceptible d’arriver plus particulièrement pendant une hyperventilation (cliquez ici pour en savoir plus).
 
5. Posture figée (dystonie fonctionnelle) – Cela décrit une position, surtout de la main ou du pied, qui reste figée tout ou la plupart du temps. Les postures figées comme celles-ci sont souvent associées à une faiblesse fonctionnelle du membre et souvent sont douloureuses. Il y a ici un chevauchement avec le sydrome d’algoneurodystrophie. Les deux types les plus fréquents sont :
a. dans la main (où l’aspect peut être similaire au spasme carpo-pédal ou parfois à une main qui est "serrée")
b. dans le pied ( la cheville se tord alors typiquement vers l’intérieur)

6. Trouble fonctionnel de la démarche – Il y a plusieurs types de troubles fonctionnels de la démarche. Ce terme désigne une difficulté à marcher (une démarche anormale), qui n’est pas dû à une maladie neurologique sous-jacente. Différents types ont été décrits :
a. Lenteur excessive – une marche très lente avec une tendance à ce que le pied reste comme "collé" au sol.
b. "Marche sur la glace" - une marche prudente avec les pieds éloignés et les jambes raides.
c. Accroupissement - une démarche où la personne semble s’accroupir. Ce phénomène est souvent associé à une peur de tomber.
d. Le genou qui cède brusquement _ceci est typiquement associé à une faiblesse fonctionnelle des jambes. Ce problème est parfois appelé "attaques de faiblesse", bien qu’il est important de reconnaître qu’il existe d’autre causes comme des atteintes du genou.
e. Instable - une démarche généralement chancellante avec de brusques pas de côté.

Suis-je alors en train d’imaginer ces symptômes ?

La réponse est non. Cliquez ici pour plus d’information.

Comment apparaissent les troubles fonctionnels du mouvement ?

Les troubles fonctionnels du mouvement surviennent pour differentes raisons chez différents individus. Certains des facteurs déclenchants apparents sont similaires à ceux décrits pour la faiblesse fonctionnelle, particulièrement:

Après une blessure / avec douleur – Un grande proportion des patients avec une dystonie fonctionnelle (et dans une moindre mesure un tremblement) ont une blessure physique ou un membre douloureux au moment du début des symptômes. Il y a ici un chevauchement avec le syndrome d’algoneurodystrophie. Les troubles du mouvement vus dans ce syndrome (particulièrement les dystonies) sont indistinguables de ceux décrits comme fonctionnels. Les secousses fonctionnelles et les tremblements se manifestent également chez les patients atteints d’algoneurodystrophie, et chez ceux qui souffrent de maux de dos ou de nuque.

Foot bent - small

Les patients avec une posture figée ont souvent une main "serrée" (ci-dessous) ou une cheville tordue vers l'intérieur.

(cliquez sur play pour voir la vidéo)

Clenched fist - smal
Carpopedal spasm - crop

 Le spasme carpo-pédal peut apparaître lors d'une hyperventilation