Symptômes des troubles neurologiques fonctionnels et de conversion : un guide pour les patients - Français

Hemi

Médicaments NB: Il est particulièrement important de consulter votre médecin avant de débuter ou d'interrompre tout traitement Aucun médicament particulier n'est conseillé sur ce site

Une des choses que votre médecin peut avoir suggéré est un traitement médicamenteux pour essayer de soulager vos symptômes.

Les médicaments les plus fréquemment utilisés sont:

1. Des Antidépresseurs - il y a des familles plus anciennes, notamment une appelée 'tricyclique' (comprenant Amitryptiline, Imipramine, Trazodone) et d'autres plus récentes appelées IRS ou IRSNa (comprenant Fluoxétine, Sertraline, Citalopram, Duloxétine et Paroxétine)

2. Des Antalgiques actifs sur les douleurs 'Neuropathiques' - comme Amitryptiline, Duloxétine, Carbamazépine, Gabapentine ou Prégabaline

3. Des Somnifères - comme Zopiclone

Les médicaments font rarement disparaître à eux-seuls un symptôme mais ils peuvent être utiles pour aider à le contrôler, diminuer la douleur, la fatigue, l'anxiété et lutter contre les baisses de moral.

Les personnes ayant des symptômes fonctionnels peuvent aller mieux sans médicaments et personne ne doit se sentir obligé de prendre des comprimés, mais ils peuvent parfois être utiles. Personne n'aime prendre régulièrement des médicaments mais si vous vous sentez bloqué(e) avec vos symptômes, peut-être devez-vous vous demander ce que vous avez à perdre...

Mais je ne veux pas prendre des antidépresseurs - Je ne suis pas déprimé(e)!

Une revue de l'ensemble des études où des patients avec des symptômes fonctionnels ont reçu des antidépresseurs a montré que ceux qui en prenaient avaient trois fois plus de chances de s'améliorer que ceux qui n'en recevaient pas.

Un point intéressant à noter est que ce fut le cas que les patients se sentent déprimés ou non.

Les antidépresseurs les plus anciens comme l'Amitryptiline sont utilisés depuis plusieurs dizaines d'années. Bien qu'ils aient été développés pour traiter la dépression, les médecins se sont rendus compte qu'ils pouvaient être très utiles dans le traitement de la douleur, des troubles du sommeil et d'autres symptômes tels que l'irritabilité de vessie, indépendamment du niveau de dépression ressenti par la personne.

Par exemple si vous avez un zona très douloureux sur le visage ou si vous souffrez d'une sciatique, alors l'Amitryptiline peut être le médicament le plus efficace pour diminuer la douleur par irritation nerveuse (aussi appelée 'douleur neuropathique').

Mais les antidépresseurs n'induisent-ils pas une dépendance?

L'une des principales, et compréhensible, inquiétudes des patients est que l'antidépresseur crée une dépendance. Ils confondent en fait souvent les tranquilisants, comme le Valium (diazépam), et les somnifères (Témazépam) avec les antidépresseurs.

Il n'y a pas de preuve que les antidépresseurs conduisent à un état de 'd'addiction' dans lequel la personne a besoin irrépressiblement du médicament ou en veut de plus en plus pour obtenir les mêmes effets.

Avec certains antidépresseurs les plus récents, il peut constater dans de rares cas des symptômes à l'arrêt du traitement. Si c'est le cas, ces symptômes de sevrage disparaissent en général en environ une semaine.

Certains autres médicaments peuvent induire une dépendance, notamment ceux qui contiennent de la Codéine, par exemple le Cocodamol ou la Dihydrocodéine.

Mais une fois j'ai pris de l'Amitryptiline et je suis devenu(e) un zombie!

Parfois les patients avec des symptômes fonctionnels essayent des médicaments comme l'Amitryptiline et ont une mauvaise expérience. Ce peut être parce que la dose de départ était trop élevée, ou parce qu'ils n'ont pas eu d'explications appropriées sur les effets à attendre du médicament.

La nature ses symptômes fonctionnels implique souvent que les patients qui prennet des antidépresseurs pour ces symptômes peuvent ressentir plus d'effets indésirables que la moyenne, tout particulièrement à la phase initiale.

Il est assez logique de s'attendre à quelques effets indésirables la première semaine ou les quinze premiers jours. Ce peut être une somnolence, des nausées et quelquefois (tout dépend du médicament) un certain degré d'agitation. Ces effets secondaires disparaissent en général assez rapidement. Le bénéfice du médicament peut être ressenti rapidement mais cela peut prendre 6 à 8 semaines (à la dose thérapeutique pour pouvoir observer une différence).

Je prends les médicaments mais ils ne font rien

Ce peut être parce que vous avez une dose trop faible, ou parce que vous les prenez depuis trop peu de temps, ou parce qu'ils n'agissent pas sur vos symptômes. Il est difficile de considérer qu'un antidépresseur ne marche pas tant que vous ne l'avez pas pris pendant 12 semaines.

Ce n'est pas tout le monde qui tire un bénéfice des médicaments.

Je pensais que la Gabapentine était pour l'épilepsie

Tout comme l'Amitryptiline est un antidépresseur qui s'est avéré utile dans d'autres situations, la Gabapentine est un médicament pour l'épilepsie qui s'est avéré utile pour le traitement de la douleur. La Prégabaline est aussi utilisée dans les deux cas.

...Les personnes ayant des symptômes fonctionnels peuvent aller mieux sans médicaments et personne ne doit se sentir obligé de prendre des comprimés, mais ils peuvent parfois être utiles...