Symptômes des troubles neurologiques fonctionnels et de conversion : un guide pour les patients - Français

Hemi

Faiblesse fonctionnelle

Qu’est-ce qu’une faiblesse fonctionnelle ?

La faiblesse fonctionnelle est une faiblesse d’un bras ou d’une jambe, causée par le système nerveux qui ne fonctionne pas correctement. Elle n’est pas la conséquence d’une lésion ou d’une maladie du système nerveux.

Les patients atteints de faiblesse fonctionnelle ressentent les symptômes d’une faiblesse d’un membre, ce qui peut être handicapant et effrayant, car ils entrainent des troubles de la marche, une sensation de « lourdeur » d’un côté, la chute d’objets ou la sensation que leur membre n’est pas normal ou qu’il ne leur appartient pas vraiment.

Du point de vue du patient et du médecin, ces symptômes peuvent faire penser à une attaque vasculaire cérébrale ou à des signes d’une sclérose en plaques. Cependant, contrairement à ces maladies, il n'y a pas de lésion permanente du système nerveux dans la faiblesse fonctionnelle ; ce qui signifie que cela peut s'améliorer ou même complètement disparaître.

Comment fait-on le diagnostic de faiblesse fonctionnelle ?

Le diagnostic d’une faiblesse fonctionnelle est généralement posé par un neurologue ou un médecin interniste.

Les patients qui présentent une faiblesse fonctionnelle ont des examens et des scanners normaux. Quand on les examine, le médecin observe habituellement un ensemble de signes évoquant une faiblesse typique de ce trouble et ne constate pas d’anomalie des réflexes ou autre preuve d’une maladie neurologique organique (comme dans le cas d’un accident vasculaire cérébral).

Ainsi, dans la faiblesse fonctionnelle, toutes les parties du système nerveux sont présentes mais ne fonctionnent pas correctement : c’est pourquoi quand vous essayez de bouger votre bras ou votre jambe, ça ne fonctionne pas aussi bien que ça devrait.

Votre médecin est en mesure de trouver des signes physiques spécifiques de faiblesse fonctionnelle lorsqu’il vous examine et fait le diagnostic de la même manière qu’il le ferait si vous étiez atteint de migraine (maladie qui n’a pas non plus de « test spécifique »).

Si vous étiez un ordinateur, c’est un peu comme si vous aviez un problème lié au logiciel installé sur votre ordinateur (software) plutôt qu'un problème de matériel informatique propre à l'ordinateur (hardware).

D’autres signes positifs de faiblesse fonctionnelle sont présentés ci-dessous, bien qu’aucun ne soit 100 % fiable et ne devrait être utilisé tout seul :

- Faiblesse par effondrement : c’est une tendance pour un bras ou une jambe à « s’effondrer » quand on le teste. Ceci pourrait être interprété par le médecin comme la volonté du patient de « ne pas essayer de résister ». En réalité, les patients avec une faiblesse fonctionnelle ressentent typiquement que leur membre devient plus faible au fur et à mesure qu’on le teste.

- Le signe de Hoover : dans ce test, votre jambe atteinte peut paraître faible quand vous essayer de pousser votre pied vers le bas dans votre lit. Cependant quand le médecin vous demande de pousser vers le haut votre autre jambe (saine), votre jambe atteinte retrouve de la force. Certains patients avec une faiblesse fonctionnelle utilisent ce signe comme une forme de physiothérapie pour encourager le mouvement normal dans leur jambe atteinte (et pour leur démontrer que le diagnostic est correct).

- Une différence entre l’examen de force sur le lit et la marche : certains patients avec une faiblesse fonctionnelle ont un examen de force des jambes sur le lit relativement normal mais des jambes avec une faiblesse quand ils marchent. L’inverse est aussi possible. Ce n’est pas parce qu’ils n’essaient pas de marcher ; la variabilité est une caractéristique clé du diagnostic.

Des examens et des scanners normaux aident à poser le diagnostic, mais ce dernier est généralement fait par un neurologue à la première consultation, sur la base de ces tests positifs.

Suis-je alors en train d’imaginer ces symptômes ?

La réponse est non. Cliquez ici pour plus d'information.

Comment se manifeste la faiblesse fonctionnelle ?

La faiblesse fonctionnelle est un problème complexe. Elle survient pour différentes raisons chez différents individus. Les symptômes sont souvent accompagnés de sentiments de frustration, d’inquiétude et de mauvaise humeur, mais ces derniers ne sont pas la cause du problème.

Il existe différentes situations dans lesquelle la faiblesse fonctionnelle peut survenir. Vos symptômes peuvent se retrouver dans l’une ou l’autre de ces catégories, bien qu’aucune ne pourrait vous convenir :

 
1. Après une blessure/avec douleur – Les patients semblent particulièrement vulnérables à la faiblesse fonctionnelle après une blessure physique ou beaucoup de douleur (particulièrement pour des maux de dos ou de nuque sévères). Certaines fois, la faiblesse fonctionnelle se recoupe avec une maladie appelée algoneurodystrophie. Cliquez sur le lien pour en savoir plus.
 
2. Une maladie avec beaucoup de fatigue ou avec du repos au lit – la faiblesse peut se développer lentement chez les patients qui souffrent d’une fatigue exagérée. Chez certains patients, trop de repos peut déclencher les symptômes. Dans cette situation, il peut y avoir un chevauchement avec le syndrome de fatigue chronique. Cliquez ici pour en savoir plus.

3. Se réveiller d’une anesthésie après une opération ou se réveiller de son sommeil – Ceci n’est pas engendré par les produits anesthésiques mais pourrait être dû à quelque chose en lien avec l’état temporairement altéré du cerveau quand on reprend connaissance. Des phénomènes similaires apparaissent parfois quand vous vous réveillez normalement.
 
4. Après un épisode de dissociation/d’attaque de panique – Si la faiblesse apparaît brusquement, elle peut être associée à d’autres symptômes comme une sensation d’évanouissement et de dissociation (sensation dans laquelle les choses autour de vous semblaient lointaines ou déconnectées). La dissociation est un peu comme un état de transe et est décrite plus précisément dans ce site internet. Ces épisodes sont parfois vécus comme effrayant, particulièrement s’ils apparaissent à l’improviste, et peuvent mener à une attaque de panique. Dès que cette dernière se résout, une sensation que la moitié du corps n’est "pas au bon endroit", semble lourd ou picoter, peut subsister.

Parfois, les symptômes apparaissent après une crise dissociative (cliquez ici).

5. Pas de facteur déclencheur évident - Il n’y pas de facteur déclencheur évident, comme certains patients avec une migraine qui n’ont de crise uniquement s’ils sont fatigués ou stressés, tandis que certains en ont sans raison particulière.

Cliquez sur traitement pour en savoir plus en général et trouvez la page spécifique sur le traitement de la faiblesse fonctionnelle.

Legdrag1
Legdrag2

Les patients avec une faiblesse fonctionnelle traînent des fois leur jambe derrière eux, comme montré sur ces deux images.

Hoover small

Le signe de Hoover est un signe positif de la faiblesse fonctionnelle.

Ce vieux film médical de 1902 montre une femme atteinte de faiblesse fonctionnelle à la jambe droite, traitée par le neurologue roumain Marinescu.

Cliquez sur l'image pour voir le film, qui a été publié dans l'article "The origins of scientific cinematography and early medical applications" de
Alexandru C. Barboi, MD, Christopher G. Goetz, MD and Radu Musetoiu, MD. NEUROLOGY 2004;62:2082-2086

Le film montre sa marche avant le traitement, puis trois mois après le traitement, qui comprend largement l'hypnothérapie. Cela semble être filmé le même jour mais ça ne l'est pas!

Ce lien mène directement au site du journal.