Symptômes des troubles neurologiques fonctionnels et de conversion :

un guide pour les patients - Français

 

Hemi

Causes / Mécanismes

Il est normal de se demander "Pourquoi cela m'est-il arrivé ?"

 

Mais il est important, lorsque l'on souffre de symptômes fonctionnels, de ne pas confondre la question  'Pourquoi cela est-il arrivé?' avec la question, 'Qu'est-ce qui est allé de travers dans mon corps pour donner ces symptômes?'

 

Il s'agit de deux questions distinctes, qui ont deux réponses différentes.

 

 

 

 

 

 

Commençons tout d'abord par la seconde question: 'Qu'est-ce qui est allé de travers dans mon corps pour donner ces symptômes?' ou 'Comment sont arrivés les symptômes?'

 

Pour tous les symptômes fonctionnels décrits sur ce site, la réponse fondamentale à cette question est qu'il y a un problème dans le fonctionnement du système nerveux.

 

Pour les symptômes tels que faiblesse et trouble du mouvement, il existe une anomalie dans la façon dont le cerveau envoie les messages au corps.

 

Pour les symptômes tels que engourdissement et douleur, il existe une anomalie dans la façon dont le cerveau reçoit les messages du corps.

 

Pendant les convulsions dissociatives ou les symptômes dissociatifs, le cerveau est dans un état proche de la transe, un peu comme en hypnose.  

 

Nous commençons à comprendre la complexité des dysfonctionnements du système nerveux chez les patients souffrant de troubles fonctionnels, notamment de douleurs chroniques.

 

L'imagerie fonctionnelle du cerveau nous montre quelles parties du cerveau sont activées ou sous-activées lorsque le patient a des symptômes. L'image ci-contre par exemple illustre les modifications observées dans le cerveau des patients atteints de faiblesse fonctionnelle.

 

Dans la douleur chronique, nous savons que de nombreux changements surviennent dans le système nerveux qui peuvent être vus avec des scanners 'classiques'. Ces modifications se produisent au niveau des terminaisons nerveuses, de la moelle épinière et probablement de manière encore plus importante au niveau du cerveau.  

Il y a de nombreux processus dans le système nerveux qui peuvent être comparés à de minuscules boutons de volume. Lorsque quelqu'un a des douleurs chroniques, ces petits boutons de volume sont tournés, abaissant ainsi le seuil de sensibilité à la douleur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a encore beacoup d'inconnues concernant les processus du système nerveux à l'origine des symptômes fonctionnels, mais ce n'est plus totalement incompris.

 

Dans beaucoup d'autres maladies neurologiques, nous pouvons voir ce qui dysfonctionne, soit sur un scanner par exemple dans la sclérose en plaques, soit au microscope, comme dans la maladie de Parkinson.

 

Les patients ayant des troubles fonctionnels n'ont pas de dommages du système nerveux, il n'est donc pas surprenant que l'on ne voit rien au scanner. Cependant le système nerveux ne fonctionne pas correctement.

 

Si l'on vous compare a un ordinateur, c'est comme si vous aviez un problème de logiciel plutôt qu'un problème de matériel. Si vous avez un problème de logiciel sur votre ordinateur, il peut tomber en panne ou fonctionner au ralenti. Et vous ne résoudrez pas le problème en le démontant et en regardant les différents composants. De même, vous ne verriez rien si vous faisiez une radio de l'ordinateur. Vous résoudrez la situation en reprogrammant l'ordinateur, travaillant ainsi sur les programmes qui posaient problème.

 

Les êtres humains sont bien évidemment plus complexes que les ordinateurs. Nos pensées, comportements, sensations et émotions sont nos programmes.

 

 

 

Ceci nous conduit à la section suivante qui explique ce qui peut rendre les gens vulnérables, et à risque de développer des symptômes fonctionnels....

 

 

 

Comment cela est-il arrivé? ...

Figure 1 - Contralateral hypoactivation Vuilleimie

L'imagerie du cerveau commence à pouvoir nous montrer les dysfonctionnements du système nerveux des patients atteints de symptômes fonctionnels et dissociatifs.

 

Cette image montre un SPECT scan de patients ayant une faiblesse fonctionnelle ou des symptômes sensitifs d'un côté de leur corps (par ex. le gauche). Le scanner montre que lorsque les patients ont ces symptômes, il y a une partie de leur cerveau de l'autre côté (ici le droit) qui ne fonctionne pas correctement (schématisé en jaune sur l'image).

 

Ces différents examens montrent qu'il y a effectivemment une anomalie de fonctionnement du cerveau et du système nerveux dans ces troubles. Mais cela ne veut pas dire que ne vous pouvez rien y faire.  

 

Image tiré de Vuilleumier et al. Brain 2001

volume knob

...c'est comme si vous aviez un problème de logiciel plutôt qu'un problème de matériel..

Page Suivante

Cliquez ici pour lire la suite à propos de 'Pourquoi les symptômes sont apparus'